Category

Non classé

Category

Je m’appelle Coralie, j’ai 30 ans et je suis mariée depuis maintenant deux ans. D’une nature discrète,, je mesure 1m70, j’ai de longs cheveux bruns, les yeux couleur noisette. Pour ceux qui se le demandent, je pèse environ 60 kg, et je fais du 90 C. J’ai des fesses plutôt rebondies et miraculeusement encore fermes. Il y a quelques mois, je croyais que ma préférence sexuelle ne se portait que sur les hommes (étant mariée, il n’y a rien d’étonnant), pourtant…

C’était une journée de mai comme les autres, Richard s’était absenté pour la énième fois et je me retrouvai toute seule en rentrant du travail. Il y a de ça une semaine, de nouveaux voisins sont arrivés dans le quartier, suivant ma première idée et ne voulant pas rester seule un vendredi soir, je les invitai à dîner. Voulant faire bonne impression (mais ayant bien précisé que la tenue décontractée était de rigueur), j’ai revêtu une petite robe fluide d’un joli bleu ciel. Une robe qui mettait particulièrement mes formes en valeur, sans pour autant paraître vulgaire.

Les invités arrivèrent vers 19 heures. À les voir tous les deux, on aurait pu croire à un couple mais ils me corrigèrent bien vite, m’indiquant qu’ils étaient frère et sœur. Elle (Karine), était vêtue d’une jolie tunique marine et d’une petite jupe blanche moulante qui lui tombait juste au-dessous du genou, le tout maintenu par une large ceinture de cuir marron. Son frère (Thomas) portait un simple jean Levis bleu acier et une chemise beige. Je les fis entrer et alors que Karine passait devant moi, mon regard s’attarda sur sa jupe et ses fesses rebondies à souhait. Elle ne portait aucun sous-vêtement !! Entrant à son tour, Thomas m’observa quelques secondes et me fit un clin d’œil, indiquant qu’il avait lui aussi remarqué la raison de ma gêne soudaine.

Aujourd’hui, je suis mariée à Alexandra, une femme formidable avec qui j’ai eu un fils. On peut dire que j’ai tout pour être heureux, mais pourtant depuis bientôt 20 ans, c’est une autre jeune femme prénommée Sandra à qui je pense toutes les nuits. Heureusement que je ne parle pas pendant mon sommeil, sinon jamais je n’aurais pu fonder une famille à cause d’elle.

J’ai connu Sandra au lycée, elle est arrivée en quatrième, et je peux dire que dès le premier regard j’ai vraiment été subjuguée par sa beauté. Sandra était brune, plutôt grande, toujours avec le sourire, mais surtout avec une grosse poitrine qu’elle ne m’était guère en valeur sous un T-shirt. C’est ça que j’aime chez elle, sa manière d’être très sexy et de ne pas le montrer. Elle avait je crois les yeux verts, et de temps en temps elle faisait preuve d’une infinie malice.

Lorsqu’elle est arrivée donc en quatrième, je me suis assis tout de suite à ses côtés lors du premier cours, et nous sommes devenus bon copain tous les deux. Il faut dire que tous les autres mecs avaient envie de sortir avec elle rien que pour toucher ses gros seins, alors que moi, j’avais plutôt envie de la connaître. Et puis il faut bien avouer que nous rigolons bien ensemble. C’est ainsi que les autres étaient devenus jaloux, car je m’étais rapprochée bien plus d’elle que n’importe qui au lycée.

Cette fille doit avoir dans les 22 ans, et à coup sûr elle fait craquer tous les mecs que sur terre uniquement parce qu’elle a une grosse poitrine laiteuse. J’imagine déjà la tête lorsqu’elle porte un décolleté dans la rue, tout le monde doit se retourner sur elle avec une forte envie de lui sauter dessus. Mais même si elle fait timide comme cela au premier abord, c’est en réalité une belle cochonne adepte de la branlette espagnole.

Alors qu’elle a une petite jupe rouge en dentelle, cette fille formidable nous montre son énorme poitrine devant la caméra. Les peut-être un peu grosse par rapport à son physique, mais nul doute que cela plaît beaucoup à tous les mecs. Ce n’est peut-être pas la position idéale pour la découvrir, elle aurait mieux fait de s’allonger totalement sur le dos on l’aurait vu s’étaler de toutes parts, ça aurait été magique.